#Balenciaga : Baba des cabas !

C’est l’effervescence sur la toile ! Balenciaga, marque de luxe italienne qu’on ne présente plus, fait actuellement polémique sur les réseaux sociaux.

Voici l’objet du délit…

C’est un sac bleu étrangement ressemblant à celui de l’enseigne suédoise IKEA…

What The F..K ?

Mais le problème ce n’est pas tant la ressemblance (même si c’est assez fou #ettonfrèreilenpensequoi) c’est aussi et surtout son prix : 1695 €.

Le sac est en cuir, et sa taille est imposante mais c’est loin de pouvoir justifier son prix…

Les marques de luxe misent parfois sur des pièces farfelues et le plus souvent immettables. Depuis toujours, elles puisent leurs inspirations sur des éléments qui ont marqué une vie, une époque ou tout simplement notre quotidien.

Flash back sur les marques Céline et Louis Vuitton avec l’inimitable cabas Barbès de TATI :

La polémique était similaire : des pièces à des prix exorbitants avec un motif d’un sac habituellement vendu 80 centimes !

Mais en toute franchise cette collection était une pure merveille ! Elle a marqué les esprits…

Elle a fait appel aux souvenirs de nombreux d’entre nous (#tontondubled). C’est une marque historique.

Au delà du produit en lui-même, on achète l’histoire qu’il véhicule. Le fait de mettre sur le devant de la scène ce sac était une véritable fierté pour TATI. Le buzz a fonctionné : relais assuré dans la presse magazine féminine, les blogs mode et sur les réseaux sociaux.

TATI a profité de cet attrait pour le motif à carreaux Barbès en lançant à son tour une paire de basket slip-on sur le modèle de la Céline (présentée plus haut) mais à 8 €. Un clin d’œil qui a permis à la marque de rendre cette paire sold out dès son lancement. Elle est encore vendue sur le site ICI et connait toujours un succès fou !

 

Balenciaga aussi avait lancé son sac TATI revisité mais il n’a pas connu le même attrait !

Son prix : 9500 €

Oublions cet horreur !

Avec son sac en cuir bleu, la marque s’attendait certainement à faire un bon coup de com’ mais que nenni. Le sac IKEA n’est pas une référence parce qu’il n’a pas d’histoire. La marque est récente et, qui plus est, n’incarne pas véritablement une époque. Certes, il est encré dans notre imaginaire, il est identifiable mais c’est tout.

Alors oui, le sac Balenciaga, esthétiquement parlant, n’est pas laid en soi, mais il ne possède aucune valeur sentimentale si ce n’est qu’il soit estampiller par son logo.

On peut comprendre l’acharnement des internautes quant à l’opportunisme exacerbé que reflète cette création mais c’est véritablement un bad buzz pour la marque (phrase très intello on vous l’accorde !).

 

Par contre, c’est IKEA qui doit se frotter les mains devant ce beau spectacle !

Il n’y a pas un seul post Instagram où on ne voit apparaître le sac et ses lanières jaunes et bleues. On nous offre un florilège de détournements, de déclinaisons mais surtout de créations en tout genre :

Drop an emoji that best describes your feelings about the IKEA hype. #hskicks 📷:@brucehatoo

Une publication partagée par HIGHSNOBIETY (@highsnobiety) le

@ikeausa x @nike by @frecustoms #hskicks

Une publication partagée par HIGHSNOBIETY (@highsnobiety) le

IKEA everything. 📸: @vandythepink

Une publication partagée par HIGHSNOBIETY (@highsnobiety) le

Même constat sur Facebook et Twitter : les articles s’enchaînent en répertoriant les différentes créations autour du fameux sac !

ICI et ICI

Les fans de la marque n’y verront rien de choquant. On reste convaincu que le sac se vendra et que la marque aura réussi son pari : faire parler d’elle. N’était-ce pas le but de toute marque finalement ?

On vous laisse avec un avant goût du nouveau sac de chez Balenciaga, encore et toujours !

Souvenez-vous de ce sac (surtout les maghrébins, #clindoeildubled) qui contenait la fameuse couverture pesant une tonne, très chaude, toute douce et un nid à poussière ! Exit le design, les couleurs neutres et les motifs épurés : place aux fleurs, aux forêts et aux animaux en tout genre (on avait le tigre à la maison, #souvenirs). C’était le cadeau à offrir pour les jeunes mariés, quoi de mieux qu’une couverture sérieux ? On rigole, mais Balenciaga a frappé fort sur ce coup.

Jamais deux sans trois dit-on ? Vous verrez, ce sac va tout déchirer !

 

Et vous, de quel cabas êtes-vous BABA ?

Si vous nous suiviez :

1 Commentaire

  1. Un axe éditorial sérieux et humoristique qui a tout pour plaire ! J’aime beaucoup les apartés et la précision des informations ! Hâte de lire la suite !

Laisser un commentaire